Placements

Louer en location meublée

Qu'est-ce que la location en meublé ? Longtemps la définition est restée vague : pour qu'un bien soit considéré comme meublé, il fallait qu'il ait « suffisamment de meubles » pour y loger un locataire. Depuis la loi ALUR (2013), il existe un texte précis. Nos explications sur cette activité et son traitement fiscal.

Qu'est-ce que la location en meublé ?

S'il s'agit d'une activité par nature civile et patrimoniale, la location en meublé est considérée fiscalement comme commerciale. Les revenus de cette activité sont classés dans la catégorie des BIC : bénéfices industriels et commerciaux (et non en revenus fonciers).

LMNP - LMP : qu'est-ce que cela signifie ?

LMNP (loueur en meublé non ) : c'est le choix de la très grande majorité des investisseurs.

Pour entrer dans cette catégorie, il faut :

  • louer un ou des biens meublés,
  • réaliser moins de 23 000 € de chiffre d'affaires annuel
  • que ce montant représente moins de 50% des revenus professionnels du foyer fiscal

LMP (loueur en meublé professionnel) : entrent dans cette catégorie les loueurs qui réalisent plus de 23 000 € de chiffre d'affaires annuel et pour lesquels cette somme représente plus de 50% des revenus professionnels du foyer.

Quel intérêt de louer meublé (LMNP ou LMP) plutôt que nu ?

La location en meublé bénéficie d'un régime fiscal spécifique qui permet au bailleur (le propriétaire) d'amortir la majeure partie de son investissement.

Grâce à cet amortissement, le bailleur (qu'il soit LMP ou LMNP) peut déduire le montant de ces amortissements des revenus de ses locations meublées. Ce mécanisme lui permet d'avoir des revenus peu - voire pas du tout - fiscalisés pendant une très longue période (15 à 20 ans, parfois plus).

Le loueur en meublé professionnel doit gérer quelques contraintes mais bénéficie également de divers avantages :

  • il sera assujetti aux charges sociales
  • il peut reporter ses éventuels déficits de l'activité en meublé sur ses autres revenus
  • au niveau des plus-values, il peut, en cas de revente et dans certaines conditions, bénéficier d'une exonération totale après 5 années de détention (contrairement au LMNP soumis au régime classique des plus-values immobilières)
  • et s'il en est redevable, il sera exonéré de l'IFIsur ses biens loués en meublé.

Louer en meublé saisonnier

Cette activité s'est fortement développée ces dernières années avec l'émergence de nouvelles plateformes de réservation et de location d'appartements entre particuliers.

Cette option peut s'avérer très rentable mais attention : elle est désormais réglementée et contrevenir à cette réglementation vous fait encourir des amendes pouvant être très élevées !

Louer en meublé saisonnier est autorisé de façon ponctuelle (maximum 120 jours/an). Toute activité permanente est soumise à une réglementation stricte et à diverses autorisations fort difficiles à obtenir.

Parlons-en !

L'Agence immobilière du CIC, propose depuis peu des biens en meublé à travers des résidences de services gérées (résidences étudiants, affaires, seniors voire EHPAD - établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Bien qu'il convienne de rester prudent (comme pour tout investissement locatif), les atouts de ce type d'investissement sont réels : pas de gestion, rendement immobilier peu touché par la fiscalité, attrait du régime des amortissements différés.

Si ce type d'investissement vous intéresse, en direct ou à travers des opérations en résidences gérées, votre banquier privé ou votre conseiller saura vous renseigner et vous aider à faire le meilleur choix !